• [Je m'incline devant toi et ta libido, pour contrôler ma mouillabilité]

    Ce blog m'emmerde déjà.

    C'est ce qui me turlupine le plus ces temps ci. Je me lasse vite des choses que j'entreprend, ou encore pire, j'ai même pas envie d'entreprendre un truc. C'est désolant et déprimant.

    Mais j'écoute Malajube et ça me donne un peu le sourire.
    J'essais de rêver modérément, j'aime les illusions mais pas trop, car trop c'est comme pas assez. Puis, ça fait mal en bout de ligne.

    Je suis plutôt perdue, j'aimerais savoir un peu où m'en aller. J'aimerais être quelqu'un avec un talent, pour un peu l'exploiter. En fait, j'ai même pas envie d'étudier dans ce petit patlin. Moi je rêve de partir ailleur et faire mon petit bout de chemin. Je rêve de me prendre un appart à Montréal et m'acheter un appareil photo numérique de qualité[Puis, accessoirement pouvoir aller au café du coin pour prendre un café, observer les gens, lire un bouquin, tralala(un truc que je ne peux faire)]. J'ai envie de ne plus être chez moi, confortable ou pas vraiment, en fait.

    C'est étrange, mais j'ai l'impression qu'il faut que je me retrouve dans la merde, ou presque. Qu'il faudrait que je sois seule, avoir personne d'autre que moi sur qui compter. Parce que là c'est devenue trop facile, ça toujours été facile. Ouais, je suis une princesse, voilà c'est dit. Si j'étais vraiment cassée je savais que mes parents étaient là. Si j'avais envie d'aller étudier ailleur, je savais que mes parents allaient me payer tout ça. Si je trouve pas de travail, pas grave parce que j'ai aucune dépense à faire. Si j'ai faim j'ai qu'a regarder dans le frigo, si j'ai besoin de petites culottes je demande de l'argent et hop c'est réglé. Si j'ai pas envie de faire le ménage on s'en fout parce que quelqu'un d'autre va le faire un jour ou l'autre.

    C'est horrible quand je pense à ça, comment je me comporte. Tellement irresponsable, pas motivée, pas vraiment débrouillarde. Tellement Princesse ! 

    Presqu'a chaque soir j'ai écrit des trucs, mais toujours supprimé ce que j'écrivais, va savoir pourquoi.

    [Photo]  


  • Commentaires

    1
    Samedi 24 Mars 2007 à 21:50
    J'aime bien
    ce neologisme : mouillabilite (accent aigu... La photo n'est pas mal non plus... J'aurais aime (accent aigu) la prendre.
    2
    Mercredi 20 Juin 2007 à 03:28
    L'envie
    Salut, Je me reconnais pas mal dans les quelques lignes que j'ai lues de toi ici. Ce que tu décris dans ce billet je l'ai connu (ça va un peu mieux) et même si je ne suis vraiment pas fan de Johnny ni de Goldman, cette chanson colle bien à ce que tu as écrit ici : "Qu'on me donne l'obscurité puis la lumière Qu'on me donne la faim la soif puis un festin Qu'on m'enlève ce qui est vain et secondaire Que je retrouve le prix de la vie, enfin ! Qu'on me donne la peine pour que j'aime dormir Qu'on me donne le froid pour que j'aime la flamme Pour que j'aime ma terre qu'on me donne l'exil Et qu'on m'enferme un an pour rêver à des femmes ! On m'a trop donné bien avant l'envie J'ai oublié les rêves et les "merci" Toutes ces choses qui avaient un prix Qui font l'envie de vivre et le désir Et le plaisir aussi Qu'on me donne l'envie ! L'envie d'avoir envie ! Qu'on allume ma vie ! Qu'on me donne la haine pour que j'aime l'amour La solitude aussi pour que j'aime les gens Pour que j'aime le silence qu'on me fasse des discours Et toucher la misère pour respecter l'argent ! Pour que j'aime être sain, vaincre la maladie Qu'on me donne la nuit pour que j'aime le jour Qu'on me donne le jour pour que j'aime la nuit Pour que j'aime aujourd'hui oublier les "toujours" ! On m'a trop donné bien avant l'envie J'ai oublié les rêves et les "merci" Toutes ces choses qui avaient un prix Qui font l'envie de vivre et le désir Et le plaisir aussi Qu'on me donne l'envie ! L'envie d'avoir envie ! Qu'on rallume ma vie !" Je te souhaite de te trouver sur la route.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :